A SMALL COLLECTION OF ANTIQUE SILVER
AND OBJECTS OF VERTU

an article of Christophe Ginter,
for ASCAS - Association of Small Collectors of Antique Silver
a small collection of antique silver and objects of vertu
La liste des articles sur l'orfèvrerie, les orfèvres et les poinçons francais
 
(click on photos to enlarge image)

UNE FOURCHETTE BOURGUIGNONNE DATEE DE 1660

A l'occasion d'une récente vente aux enchères, j'ai le plaisir d'expertiser la fourchette représentée ci-dessus, originaire de la ville d'AUTUN en Bourgogne et produite vers 1660.


AUTUN

Aujourd'hui une petite ville de 16500 habitants au c'ur de la Bourgogne (dont la capitale est DIJON), Autun est au XVIIè siècle un important évêché.

C'est d'ailleurs l'évêque de la cité qui fournit aux 5 ateliers permanents d'orfèvres (nombre moyen) le plus grand nombre de commandes, notamment en orfèvrerie religieuse.

Depuis 1647, les maîtres orfèvres autunois sont reçus à Dijon. Leur effectif se réduit au XVIIIè siècle, la ville ne compte plus qu?un unique atelier en 1759.
Autun in the map of France

L'OBJET ET SON PROPRIETAIRE

La fourchette apparaît en France au milieu du XVIIè siècle. Elle est alors à 3 dents, et ne sert probablement pas à porter les aliments à la bouche, mais tout au plus à piquer ces derniers. Le quatrième fourchon rajouté aux trois précédents donnera à la fourchette sa forme définitive au début du XVIIIè siècle.
Ce modèle originel de fourchette est totalement plat, sans la moindre incurvation.

On note un léger épaulement près des dents, la spatule en est dépourvue.

La fantaisie de l'objet ici présenté réside dans cette spatule, légèrement évasée et se terminant par une forme dite "en nez de chien", et à la pointe légèrement relevée.
A Burgundian fork dated 1660
spatula ending in 'dog-nose' form
La spatule se terminant par une forme dite "en nez de chien"
(à gauche)


Etat moyen des fourchons
(à droite)
Prongs in poor state
The Bishop's armorial engraved on the fork
Les armoiries d'époque gravées sur la spatule indiquent que le propriétaire de la fourchette est l'évêque de la cité.

Il n'y a aucune évidence que ce dernier ait possédé plus d'un exemplaire d'un tel objet, tout au plus peut-on imaginer que l'évêque ait passé commande de ce que l'on appelle alors un "service", c'est à dire un ensemble constitué d'une fourchette et d'une cuillère ( que l'on qualifie aujourd'hui de couvert).

La cuillère qui devrait accompagner la fourchette est communément à cette époque à "queue de rat"
(voir photo ci-dessous).


LES POINÇONS ET LA DATATION DE LA FOURCHETTE

Les poinçons sont très bien insculpés et très bien conservés, on distingue ainsi facilement:

- un B sous couronne fleuronnée dite "ouverte" (ou princière), caractérisant la communauté des orfèvres d'AUTUN pour une période estimée comprise entre 1656 et 1680. Cette marque est en même temps une garantie de l'alliage en argent massif et du titre;

- un P surmontant un écu aux armes de la ville d'AUTUN, ainsi décrites: "au lion rampant au chef de Bourgogne, d'or à 3 bandes d'azur", qui est la marque de l'orfèvre Claude POMMIER, reçu maître en 1660, décédé en 1680 (sa veuve reprendra l'atelier jusqu'en 1729).

REMARQUES

- dès le XVIIème siècle, les orfèvres de la plupart des villes bourguignonnes font figurer la première initiale de leur nom au-dessus ou au-dessous des armoiries de leur ville. Cette pratique perdurera jusqu'à la Révolution française de 1789.
Le poinçon de Claude POMMIER n'est à ma connaissance reproduit dans aucun ouvrage, il a été simplement décrit, sans certitude absolue concernant le positionnement de l'initiale "P" du maître. La photo ci-dessous confirme le poinçon et constitue une découverte.

- le lion figurant dans le poinçon est un symbole héraldique et, comme tel, il est dit "rampant" dans cette position, ... alors même qu'il est fièrement dressé sur ses pattes de derrière!

- la fourchette est dénuée de toute autre marque, et notamment du poinçon de charge mis en place en 1677 à AUTUN, qui fait suite au succès remporté par Louis XIV en 1672 d'imposer une taxe sur l'orfèvrerie dans tout le royaume.
A la suite de cette réforme, le collecteur d'impôt ("fermier général") frappera sur les objets un (puis ultérieurement 2) poinçon matérialisant le paiement de la taxe. Le premier poinçon mis en service à AUTUN en 1677 est une sorte de P couronné dans un ovale. La fourchette en étant dépourvue, elle a en conséquence été fabriquée avant cette année là.
En définitive, on peut ainsi estimer que la fourchette a été produite au cours d'une période comprise entre 1660 (date de réception de l'orfèvre) et 1677. Peut-être pourrait-on réduire encore cet intervalle grâce aux armoiries de l'évêque gravées sur l'objet (par exemple si l'ecclésiastique avait pris ses fonctions après 1660).

- le prix d'adjudication enregistrée lors de cette vente aux enchères fut de 1275 euros. Une prestation qui aurait pu être bien plus élevée encore si l'état des fourchons avait pu être jugée satisfaisant pour une telle pièce de musée.

DESCRIPTIF

- Longueur = 17 cm,

- Largeur mesurée au niveau des fourchons = 2 cm,

- Poids = 39 grammes.


 
rat-tail spoon, Autun c. 1650
Cuiller dite "à queue de rat" déposée sur le cuilleron
Autun, vers 1650

Christophe Ginter
- 2009 -
Christophe Ginter is the author of the book LES 6000 POINCONS DE L'ORFEVRERIE FRANCAISE SOUS LOUIS XVI (1774/1791)
(click here for book review in ASCAS sweb site)
English home page
This is a page of A Small Collection of Antique Silver and Objects of vertu, a 1500 pages richly illustrated website offering all you need to know about antique silver, sterling silver, silverplate, Sheffield plate, electroplate silver, silverware, flatware, tea services and tea complements, marks and hallmarks, articles, books, auction catalogs, famous silversmiths (Tiffany, Gorham, Jensen, Elkington), history, oddities ...
HOME - SITE MAP - SILVER DICTIONARY - COOKIES CONSENT AND PRIVACY
OTHER ARTICLES ABOUT: ANTIQUE SILVER   SILVER PLATE   ENGLISH SILVER   FRENCH SILVER